• Un dé

    Un dé protégera votre médius (c'est-à-dire votre doigt le plus long, le majeur).

    Car, si vous devenez une passionnée, vous n'aurez de cesse de prendre et de reprendre votre ouvrage en toute circonstance.

    L'usage d'un tel accessoire sera alors bienvenu.

    Il est bon à savoir que selon votre convenance, il existe des dés durs en acier inoxydable ou d'autres en caoutchouc mou. A vous de tester pour trouver votre bonheur !

    « Le tambour à broderLe tableau magnétique, la règle loupe et la lampe »

  • Commentaires

    1
    Samedi 22 Janvier 2011 à 11:42
    J'ai jamais comprit son utilité, amis p-e que je ne tiens pas tout comme il faudrait...
    2
    Mimile56 Profil de Mimile56
    Samedi 22 Janvier 2011 à 11:56
    parfois, ça m'est arrivé de l'utiliser, c'est pratique lorsque l'aiguille coince, ça permet de pousser sur laiguille dans te l'enfoncer dans le doigt... Après, moi je l'utilise occasionnelement, d'autres ne le quittent jamais du doigt !
    3
    Grizelda
    Samedi 22 Janvier 2011 à 12:25
    aaaah ! oui je reconnais bien là cette situation ou je tire comme je peux dans tous les sens, je tape meme sur le bout de l'aiguille avec une boite rigide etc... ^^
    4
    Mimile56 Profil de Mimile56
    Samedi 22 Janvier 2011 à 23:45
    Voila, tout à fait, donc, j'ai maintenant, tu sais à quoi ça peut servir :) mais comme je te le dis, en ce qui me concerne, je ne l'utilise que dans cette situation, ça me gènerait de l'avoir continuellement au doigt...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :